Comment améliorer les performances énergétiques de sa maison soi-même ?

Comment améliorer les performances énergétiques de sa maison soi-même ?

Profiter de meilleures performances énergétiques peut motiver des travaux de rénovation ou pour une construction neuve. Synonyme d’économies et d’un confort intérieur amélioré, ce type de projet peut être réalisé par soi-même, à condition d’aimer bricoler et de disposer de certaines connaissances en matière d’aménagement de l’habitat.

Changer son système de chauffage

L’amélioration des performances énergétiques passe avant tout par le remplacement de son système de chauffage par du matériel plus performant. L’installation d’une chaudière à micro-cogénération au gaz ou d’une pompe à chaleur demeure un investissement particulièrement avantageux sur le long terme. Leur pose et leur fonctionnement nécessitent l’intervention d’un professionnel. Toutefois, un particulier peut effectuer quelques travaux d’aménagement pour les accueillir. Par exemple, un perforateur burineur Milwaukee permet de prévoir les points de fixation au mur.

Contrôler l’isolation thermique de son foyer

Si le chauffage est responsable des deux tiers de la consommation énergétique d’un foyer, l’isolation thermique est fondamentale pour empêcher toute déperdition. Cela comprend plusieurs vérifications :

  • les combles, le grenier et le plafond ;
  • les entrées et les passages d’air ;
  • le sol ;
  • les fenêtres et les ouvertures vitrées telles que des baies.

L’usage d’une mousse expansive ou de type polyuréthane peut suffire aux petits travaux, notamment pour des trous ou des fissures anodines. En revanche, le changement de fenêtres ou de cadres nécessite un matériel adapté, comme une perceuse Facom ou un niveau électronique Bosch.

Installer une ventilation double flux pour réaliser des économies d’énergie

Les performances énergétiques sont étroitement liées à la qualité de l’air intérieur. Pour cela, l’installation d’une ventilation double flux est recommandée. Ses fonctions de purificateur d’air renouvellent l’air du logement sans influer sur le confort thermique. Le système peut disposer d’un récupérateur de chaleur, ou être intégré dans le réseau de distribution du chauffage. Dans ce cas, il est possible de transformer l’air vicié de particules polluantes en calories. Il n’y a aucun rejet ni perte. Idéal pour réaliser d’importantes économies d’énergie.