Comment consolider les ouvertures d’une maison passive ?

Comment consolider les ouvertures d’une maison passive ?

Pour qu’une maison passive soit agréable à vivre, il faut que son enveloppe et son film d’étanchéité soient optimaux. Si la construction du sol, des murs et de la toiture est importante, il ne faut pas négliger d’autres points sensibles : les ouvertures. Les portes d’entrée, les fenêtres et les baies vitrées sont autant d’accès à consolider pour une meilleure efficacité et sécurité de l’habitat passif.

Comment s’assurer de la capacité d’isolation des ouvertures ?

Une ouverture permet de faire entrer la lumière et l’air à l’intérieur de la maison. C’est pourquoi sa capacité d’isolation thermique doit être parfaite. Pour la calculer, il suffit de connaître la valeur de l’unité U. Il s’agit en réalité d’un coefficient de transmission thermique ; plus la valeur est petite, plus la paroi est isolée.

Unité de U = W/m².K soit Watt par m² et par degré Kelvin.

Pour les maisons passives, des normes sont à respecter.

  • La porte d’entrée : Ud ≤ 0,80 W/m².K ;
  • Les fenêtres et les baies : Uw ≤ 0,80 W/m².K.

En outre, une autre valeur est importante : celle psi des espaceurs ou intercalaires. Les calculs pour définir ces valeurs ne sont pas faciles et le mieux est de demander directement au fabricant de votre porte en bois aluminium ou autre ouverture. Parfois, le résultat est déjà indiqué sur l’emballage.

Quelles sont les conditions d’une bonne ouverture ?

Les ouvertures des maisons passives ne ressemblent pas à des ouvertures de maisons lambda. Elles doivent répondre à des critères et valeurs bien précises. Le facteur solaire, par exemple, détermine la transmission du vitrage et son degré de transparence. Il doit être inférieur à 0,5 (soit 50 à 55%).

Autre facteur important : l’ombrage. Lorsque vos fenêtres sont exposées au sud, à l’est ou à l’ouest, elles doivent bénéficier d’un bon ombrage. Si vous ne disposez pas d’un arbre à feuillage caduc pour produire de l’ombre, il vous faudra investir dans des volets classiques ou roulants, des persiennes ou des jalousies ou bien une avancée de toit. Vous pouvez également construire une tonnelle ou une pergola.

Quel vitrage choisir en maison passive ?

Lorsqu’on habite en maison passive, il est conseillé d’avoir recours au triple vitrage. Évidemment, la qualité de la menuiserie et des joints est également importante. Achetez vos ouvertures uniquement auprès de fabricants certifiés passifs.

Si votre budget est serré, vous pouvez vous limiter à du double vitrage seulement si celui-ci est de bonne qualité ou si vous habitez dans une région où les hivers sont doux. Le vitrage doit être rempli d’un gaz argon, krypton ou xénon pour plus d’étanchéité et de résistance.

En maison passive, les joints de vos ouvertures sont tout aussi importants que le reste. Chaque fenêtre doit être composée d’une double rangée de joint : une en pression, l’autre en dépression. La valeur psi (Ψ) des intercalaires (ou bien espaceurs) doit être le plus petit possible pour une qualité optimale.

Quel matériau choisir pour les ouvertures d’une maison passive ?

Le matériau de vos ouvertures ne doit pas être choisi au hasard. Pour une bonne étanchéité et une résistance maximale aux chocs et aux infractions, il doit être à la fois solide et respectueux de l’environnement. Nous vous conseillons d’investir dans des baies coulissantes en bois et alu pour leur aspect design et contemporain, en plus d’une qualité premium.

Vous pouvez également vous équiper d’ouvertures en inox ou en plastique (PVC) si votre budget est plus restreint. Il vous faudra alors procéder à un entretien régulier et vérifier de temps à autre qu’aucune déperdition de chaleur n’ait lieu.

Voilà qui devrait vous aider à choisir les meilleures ouvertures pour votre maison passive. Nous vous conseillons d’en discuter avec votre constructeur ou votre architecte. Celui-ci saura vous conseiller. Enfin, gardez toujours un œil sur la réalisation des travaux. Il serait dommage de nuire à l’étanchéité et l’isolation d’un bon produit à cause d’une pose mal faite.